La Biosécurité

LA BIOSÉCURITÉ

Importance de la biosécurité dans les élevages de poules

Grâce à la mise en œuvre d’un programme de biosécurité adapté, associé à un traitement très efficace, il est possible de contrôler les infestations de ténébrions. Les programmes de contrôle adaptés comportent deux volets – prévention et traitement. Dans un premier temps, il s’agit de prévenir les infestations de ténébrions à l’aide de mesures d’hygiène et de biosécurité puis nettoyer les bâtiments avec un protocole et des produits adaptés. 

En élevage de volailles

icone groupe de poussins

Etape 1 :
Recommandations d’entretien

Comme tout programme de lutte intégrée, celle-ci doit débuter précocement dès l’installation de l’élevage, avant chaque début de cycle et pendant le cycle en lui-même.

En premier lieu, 
le bâtiment doit être conçu pour limiter les conditions favorables au développement de l’insecte :

Empêcher la migration des insectes dans les cloisons par la pose de soubassements en matière qui ne puisse être transpercée par l’insecte.
Protéger les isolants par des parois infranchissables (bois, bardages en fer, etc…).

Pendant la conduite des élevages,
il convient de maîtriser les conditions trophiques favorables à l’insecte :

Contrôler les abreuvoirs pour limiter les fuites d’eau sur paille
Garder le fumier le plus sec possible (ventilation)
Oter les cadavres d’animaux

 

Limiter au maximum le gaspillage de nourriture sous les mangeoires,
mais également dans les zones de stockage.

Lors du vide sanitaire, il est important d’éliminer la litière « sale » de façon à éviter un retour des insectes par migration active vers les bâtiments, notamment par temps chaud. L’insecte adulte est capable de voler pour rejoindre les locaux d’élevage. Il convient donc de ne pas stocker à proximité cette litière contaminée.

Etape 2 : 
Stratégie de monitoring

Il s’agit de pièges mécaniques sous forme de leurre où l’insecte est attiré soit naturellement soit grâce à un appât (le plus souvent de l’alimentation des animaux). Il tombe dans un réservoir duquel il ne peut plus sortir.

Poule

Cette méthode est un bon outil de monitoring des populations. Il peut servir de moyen de lutte dans des cas d’infestation modérée mais dans des cas de plus forte contamination, son efficacité devient limitée. De plus, ces pièges doivent être régulièrement contrôlés et vidés afin que les insectes ne puissent s’échapper.

Enfin, il faut savoir que pour certains types d’élevage de grosses volailles (dindes par exemple), les animaux en fin de cycle atteignent un développement suffisant pour qu’ils puissent par eux-mêmes renverser ces pièges et ainsi libérer les ténébrions capturés.

Etape 3 : 
Les solutions pour se débarrasser des ténébrions

On utilise le vide sanitaire et les caractéristiques comportementales de l’insecte pour mettre en place un plan de lutte par des moyens chimiques.

Le ténébrion recherche la chaleur, l’humidité et la nourriture. Dès le départ des animaux et l’arrêt du système de chauffage, il remonte donc vers l’isolant ou s’enfonce dans le sol. Il reste ainsi caché pendant tout le vide sanitaire et est donc inatteignable par tout type de traitement. 

étape 3 du stade larvaire

Il regagne la litière au moment de la mise en chauffe en prévision de la place suivante. L’insecte adulte est donc le plus vulnérable pendant ces deux phases de transfert. Les larves migrent de la même façon au moment de la nymphose. 

Cependant, cette migration ne s’effectue pas nécessairement pendant le vide.
L’application d’un larvicide sur la litière est indispensable pour rompre le cycle.

En élevage de porcs

porcelet

L’élevage n’étant jamais vide en « totalité », les ténébrions y sont présents en permanence.

Les traitements doivent donc s’effectuer dès qu’une salle est vide par l’application d’un larvicide dans les fosses et d’un adulticide sur les murs.

 

Pour en savoir plus sur la lutte contre les ténébions, inscrivez vous à notre newsletter

Les informations que nous collectons seront exclusivement utilisées pour vous envoyer la newsletter Bayer Environmental Science.

scroll down blue
Illustration de baycidal et solfac

Grâce à la mise en œuvre d’un programme de biosécurité adapté, associé à un traitement très efficace, il est possible de contrôler les infestations de ténébrions.

Bayer a développé son programme de lutte intégrée pour accompagner la filière dans la maîtrise des infestations de ténébrions.